Votre vie avant votre renaissance, l'apport de l'éternel dans ma vie. Loué soit le Seigneur, il m'a sauvé.

Merci de remplir le formulaire ci-dessous donner votre avis.

Laure Kiù

Le dimanche 29 octobre 2017 à 09:33

Je suis née un beau jour de Septembre 1993 pour le grand bonheur de mes parents… J surtout de ma mère qui m’a beaucoup désirée.

Ma mère était une femme très déréglée au niveau hormonal … elle n’ovulait pas normalement … et pouvait rester 3 mois sans rien voir.

Les docteurs lui donnaient peu de chance d’avoir un jour des enfants.

Etant élevée catholiquement elle demandait souvent le soir à Dieu d’avoir un enfant.

Malheureusement, depuis son enfance ma mère avait déjà vécu dans une ambiance familiale très déstabilisante …

Des parents délaissés dès leur enfance, une grande fratrie (8 frères et 1 soeur) et avec tout ce que cela peut comporter: disputes, violence, incompréhension, manque d’amour, etc…

Ma mère fit la rencontre de mon père en 1987.

Malgré cela elle n’était toujours pas bien …

Je pense qu’elle était en dépression constante … avec des hauts et des bas … personne n’aurait pu l’aider dans sa famille.

En 1997, nous sommes arrivés dans la petite commune où nous habitons encore aujourd’hui …

C’est aussi l’année du mariage de mes parents.

J’avais environ 3ans ½ … l’âge où l’on commence à faire les premières « vraies » bêtises. C’est là que les problèmes ont réellement pris de l’importance …

Ma mère est devenue très sévère avec moi et j’en souffrais beaucoup L.

Une petite bêtise de ma part pouvait dégénérer en une grosse colère qui pouvait durer des heures …

Je croyais que tout ce que je faisais était mal, que j’étais la cause de cette situation,

je culpabilisais et j’avais tord.

Je prenais beaucoup sur moi et ne répondais pratiquement pas ne sachant que répondre devant ma mère en furie …

Je trouvais que cette situation était normale vu que je n’avais jamais vécu autrement … si ce n’est avant mes 3 ans ½ … mais je me rendais tout de même compte que mes amies n’avaient pas la même vie que moi.

Je ne pense pas avoir manqué d’amour mais je souffrais moralement et physiquement du comportement de ma mère, un vrai paradoxe !!!

En 1997 mes parents ont eu le désir d’avoir un autre enfant (ce que je voulais aussi !!!)

A nouveau suivi par les médecins elle fit une fausse couche en 1998…

Elle demanda à nouveau à Dieu d’avoir un autre enfant. Et Dieu exauça une fois de plus !

Ma petite sœur est née en 1999 J.

Ma situation ne changeait pas …

Et ma petite sœur a vécu dans cette ambiance jusqu’à ce qu’elle aussi subisse les mêmes traitements que moi … L

Un jour ma mère était tellement en colère qu’elle alla dans l’entrée de notre maison et dit d’une voix forte et désespérée :

« Mon Dieu aide moi ! »

Je crois que cette phrase, je m’en souviendrai toute ma vie.

Elle souffrait car elle n’arrivait pas à se contrôler…

C’était plus fort qu’elle …

Quelques temps plus tard, nous avons découvert une boutique où sont vendus des livres, des dvds, CDS, et pleins de choses en rapport avec l’art plastique … etc … l’art en général …

Quand on y allait en famille, mon père allait au rayon musique, moi et ma sœur au rayon art plastique, et ma mère au rayon livre … plus particulièrement dans le coin ésotérique …

Ca allait vraiment mal … c’était de pire en pire … elle et mon père parlaient de divorce … L elle commençait à nous prendre la tête avec les livres qu’elle voyait ou lisait et qu’elle trouvait à l’époque intéressants …

Elle acheta un livre ésotérique

(vous l’aurez deviné !!!)

qui l’a conduisit à lire le Nouveau Testament dans la Bible.

Comme quoi Dieu peut se servir de n’importe quel support et détourner les plans du diable pour toucher les gens J !!!

Ma mère commença à lire le Nouveau Testament et arrivée à l’évangile de Jean elle décida de se faire baptiser …

Pour cela elle a demandé à Dieu de la diriger sur une église. Et elle fut guidée vers une assemblée près de chez nous …

Elle commença à la fréquenter et me demanda si je voulais y aller aussi … je répondis « oui » parce que j’avais envie de suivre maman …

Ce n’était pas le fait « d’aller à l’église » qui m’intéressait au départ mais le fait de suivre maman plutôt que de rester avec papa qui regardait « Télé foot » … du coup nous nous sommes mis à y aller à trois … « entre filles » !!!

Et puis petit à petit je me suis vraiment intéressée au culte le dimanche et je voulais y aller pour le Seigneur J !!!

Le pasteur donna à ma mère un livre sur la préparation au baptême … et c’est là que Dieu montra à maman quel était l’état de son cœur (mauvais L) …

Mon père voyant les changements qui s’opéraient en maman eu soif de connaître Dieu et il s’est mis à venir avec nous et à lire le Nouveau Testament…

Et c’est là le commencement d’une nouvelle vie J !!!

Petit à petit ma mère changea de comportement … et mon père pris l’autorité qu’il n’avait pas avant.

En avril 2004 ma mère se fit baptiser* par immersion dans une église chrétienne et mon père se fit baptiser en octobre de la même année.

ALLELUIA !!! Voilà, depuis ce jour je suis convaincue que Jésus est le fils de Dieu et nous vivons tous les 4 une vie de famille heureuse …

Que Dieu vous bénisse !!!

*Le baptême est l’engagement que l’on prend avec Dieu pour qu’il puisse changer nos vie car nous sommes tous pécheurs… l’immersion représente la mort avec Jésus et la résurrection avec Jésus.

Association Le Phare - Chrétien

Droit de réponse publié le dimanche 29 octobre 2017 à 09:33

Ludovic Sennal

Le samedi 28 octobre 2017 à 10:04

Une histoire de ma vie.

Mai 2005, 7H00 la fin d'une belle aventure.

On sonne à la porte et je me dis : "c'est fini" la Brigade Financière. La mère de mes filles ne sachant rien, panique.

La BF rentre, menaçante, ma première parole : " j'ai une fille de 6 mois, je dirai tout"

La BF a joué le jeu.

Je voudrais remercier leurs comportements, 4 personnes respectueuses.

La perquisition se passe très bien, au lieu de tous saccager ils fouillent avec respect sans mettre la maison en désordre. Des seigneurs, d'ailleurs le commissaire me fait penser à quelqu'un ...

il ressemblait à Vladimir Poutine, incroyable la ressemblance.

La BF laisse partir ma fille et sa mère vaquer à leurs quotidiens.

Ils m'embarquent, sans être menotté, je ne suis pas un méchant non plus.

Arrivé au commissariat, questions, réponses, j'avais pris le parti de tout dire. J'ai soif ils m’offrent Coca et Café.

Photo, emprunte des doigts, ADN, je me dis : «je suis ficher maintenant ».

Je croise mon collaborateur, première tristesse de ma part, je suis triste pour lui, je lui transmets mes excuses.

Arrivé en geôles, ambiance pourris, des "jeunes" vocifèrent contre les gardiens.

Pour pallier à cette angoisse dans ma geôle, je fais 50 pompes.

Ils reviennent me chercher pour aller dans mon centre de stockage, prendre l'air me fait du bien.

Retour au commissariat et là blocage, un sentiment de panique me prend, cela correspond au rdv de la mère de mes enfants. Je suis figé, je vais la croiser, je panique.

- Oh non !!!

- que se passe t'il ?

- je vais croiser ma compagne.

Je suis transporté par les 2 autres gorilles, je la croise, je fonds en larme.

Je me retrouve dans ma geôle. 50 pompes.

Ils viennent me chercher, je panique à l'idée de la retrouver, ils l'ont lâchée, la procédure reprend.

Première nuit en geôles

50 pompes...

Dormir avec la lumière...

Les "jeunes" fou furieux invectivent les gardiens.

Les gardiens crient en jouant à la pétanque sur leur ordinateur.

Seul moment d'humanisme une gardienne m'amène un plat :

- Merci Madame

- Je vous en prie... c'est réponse m'a fait beaucoup de bien, cette douce voix je l'ai encore en moi.

C’était des pâtes en conserve en part individuel, infect. Je demande du rab, refus, problème de budget…

50 pompes.

La nuit passe, un docteur et un juge viennent me voir, ils me posent des questions et visiblement se moquent des réponses.

50 pompes.

Le matin réveille, petit déjeuné, une brique de jus d’orange, sans rab, caca sous les yeux d'un gardien … pas facile.

Reprise interrogatoire.

Fin vers 14heures, j'apprends que je dois partir sur Lille ...

Dans l'attente d'un équipage, attente à la prison de Seysses.

Le transfert entre le commissariat et la prison s'est fait avec des policiers en uniforme, je suis tombé sur un jeune con qui faisait le beau, menotte serrée au max... pauvre mec.

Arrivé à la prison de Seysses.

Fouille corporelle... partout.... pas top

Passage devant psychologue, médecin.

Là aussi un personnel pro, courtois, humain. Des Seigneurs.

Ma prison ressemble à un hôtel deux étoiles, coin douche, WC, Canal plus. Couleur jaune

La nourriture est infecte. Et petit bémol, pas d’eau potable, il faut « cantiner » bon…

Je vais la connaissance d’un individu, type Tyson en petit, il est là car on l’accusé d’avoir, à un de ses pote lui devait 200€, attaché sur une palette, fracassé à cout de batte de baseball et mis le feu.

Incroyable le business qui était en train de se mettre en place entre un Hollandais et des jeunes.

J’ai « sympathisé » avec un gars qui faisait du home Jacking, impressionnant.

Ce fut des rencontres de passage, je ne connais pas leurs noms et je serai incapable de les reconnaitre.

Déprime.

Idée noire.

Envie de me foutre en l’air.

Je ne sais d’où, une Bible apparait…

L’équipage est trouvé, départ pour Lille dans un fourgon cellulaire de 1 m2, menotté, 13 H de transport, avec une première pause pipi.

Descente du camion, menotté et tenu en laisse par les gendarmes.

Un groupe d’enfant a eu vent de notre passage, les wc sont pris d’assaut par des adolescents pour voir la bête.

Sur le chemin me ramenant au camion, je croise le regard d’une charmante créature qui me renvoi un beau sourire. Le gendarme me regarde en souriant « dommage ».

M’aurait-elle regardé sans les menottes... ? Non !

Le voyage se passe sans encombre, traité humainement par des gendarmes, correcte, merci Messieurs.

Gros apport de la Bible.

Passage devant le juge, petit séjour dans les geôles de Lille, même ambiance. 50 pompes.

Et puis lorsqu’ils ont fini, ils vous disent au revoir, et vous vous retrouvez seul, la nuit, largué à Lille. Et vous vous démerdé pour rentrer à Toulouse.

Epilogue

Mai 2013 : Passage au tribunal. Stressant.

Le jugement a été rendu en 2013 soit 8 ans après.

- 18 mois de sursis

- 5 ans d’interdiction de gérer

- 50 000 € d’amende

Mais surtout, la renaissance grâce à la Bible.

Association Le Phare - Chrétien

Droit de réponse publié le samedi 28 octobre 2017 à 10:04

Témoignages Chrétien